Hausse du prix de l'énergie : quel impact sur ma prime d'assurance ?

Si la hausse des prix de l'énergie n'influence pas directement le montant des primes d'assurance, elle participe à l'inflation et à la hausse de l'indice ABEX. Cet indice suit l'évolution des prix de la construction. Explications.

La hausse des prix de l'énergie bouleverse de nombreux pans de l'économie en réduisant sensiblement les marges bénéficiaires dans de nombreux secteurs, poussant ainsi les prix à la hausse.

À première vue, l'augmentation des prix de l'énergie comme le gaz ou l'électricité ne semble pas avoir d'impact sur le secteur de l'assurance habitation. Cependant, produire des matériaux deconstruction entraîne une consommation énergétique non négligeable. Des tensions sur le marché de l'énergie participent dès lors à la hausse des prix des matériaux de construction. 

Si le prix de l'acier, du bois et des isolants augmente, le poids financier des interventions des compagnies d'assurances augmente également en cas de sinistre. Le montant de la prime suit donc en toute logique le même chemin.

L'importance de l'indice ABEX pour le secteur des assurances

Une assurance habitation vous indemnise afin de vous permettre de réparer ou reconstruire votre bien s'il est endommagé ou détruit. L'indice ABEX (pour Association Belge des Experts) suit l'évolution du coût de la construction, en prenant également en compte le coût de la main-d'œuvre. Actualisé deux fois par an, il sert de base aux assurances pour évaluer le montant de leur intervention en matière immobilière.

L'interprétation de l'indice ABEX par les assurances

Le prix des matériaux de construction et de la main-d'œuvre ne suffit pas pour évaluer précisément le coût d'une intervention pour une compagnie d'assurance. Certaines spécificités locales doivent aussi être prises en compte. 

Exemple : dans une région donnée, les règles urbanistiques imposent de construire des toits en ardoises naturelles.Le coût pour l'assurance sera dès lors différent que s'il s'agit de tuiles.

En résumé, si le marché de l'assurance est moins volatil que celui de l'énergie, il n'est pas insensible à l'augmentation du prix des ressources énergétiques. Si le cours du baril s'envole, il s'agit donc aussi d'une mauvaise nouvelle pour le montant de votre prime.